Les forêts de Saint Germain en Laye et de Marly ont été fragmentées du fait de l’urbanisation croissante de la région parisienne et du peu de considération pour les équilibres écologiques. La finalité première de notre association est de se battre pour arrêter ce processus qui conduit à une détérioration de la nature même de notre massif .

/.