A partir des fiches descriptives de chaque espèce susceptible d’être observée dans la forêt, (chêne, hêtre, charme, érable sycomore, tilleul, bouleau, sorbier, cèdre… ), muni d’un GPS, d’un mètre et d’une équerre, il s’agit de noter la dénomination de l'essence, ses coordonnées GPS, sa hauteur, son intérêt (taille exceptionnelle, tronc unique ou multiple, couleur, forme originale...), sa situation (bordure de voirie, alignement ou emplacement forestier), la référence au précédent inventaire de l’ONF (figurant sur la carte de 2010), son état sanitaire (sain ou dépérissant). Sur les conseils de l’ONF, nous sélectionnons les arbres qui sont en dehors de la zone de régénération mise en place par l’ONF