Le travail de ces derniers mois a ainsi permis la rédaction d’un Livre Blanc, synthèse de la position du groupe en matière de gestion et économie forestière (coupes rases, politiques de reboisement..), écologie (préservation des sols, de la biodiversité, des zones humides…), données générales de chaque massif forestier. Le groupe de travail a également recueilli l’avis de chaque association sur le rapport de M. Ducroux dont les conclusions et préconisations devaient être rendues en décembre 2014.

Au delà des points de vue parfois divergents, sur la question des coupes rases par exemple, les Amis de la Forêt de Saint Germain et Marly ont insisté dans leur contribution, sur la nécessité de concilier préservation de la biodiversité et gestion économique indispensable, dans un contexte budgétaire de plus en plus contraint pour l’ONF.

Cette approche implique de penser différemment la forêt de demain pour concentrer nos efforts sur la véritable menace que représentent les multiples projets d’urbanisation et d’infrastructure.