Un premier rapport « Projet forêts périurbaines, diagnostic initial et état des lieux » a été produit, structuré en trois parties : contexte constitutionnel, gestion de la forêt, et gouvernance, sur lequel les Amis de la Forêt de Saint Germain et Marly ont été amenés à se prononcer.

Réunies sous la bannière du réseau d’associations Ile de France Environnement (IDFE), lui-même membre de la Fédération France Nature Environnement, plusieurs associations « Amis de la Forêt » ont constitué un groupe de travail « Forêts péri-urbaines ». Celui-ci se réunit une fois par trimestre environ, à Paris, pour faire le point sur l’avancement du programme dirigé par l’ONF et tenter de dégager des opinions communes puis les porter au niveau des instances décisionnelles.